HUAWEI, une entreprise innovante


En 1987, Monsieur Ren Zhengfei décide de créer HUAWEI à Shenzhen, une ville dans laquelle les lois sont avantageuses pour les entreprises. Le gouvernement français cherche à contribuer à la création de nouvelles entreprises technologiques. Ren Zhengfei décide de se tourner vers les télécommunications. La marque HUAWEI se développe et dix ans après sa création, elle signe un premier contrat avec l’étranger, pour ensuite s’installer en Afrique. Leur but actuel est de conquérir le marché des télécommunications européennes. Néanmoins, HUAWEI commence à rencontrer des problèmes avec les États-Unis. Le marché américain se referme devant le groupe chinois. Cela n’empêche pas la marque de grandir avec 16 milliards de commandes en 2007, soit un moment en hausse de 45% par rapport à l’année précédente. HUAWEI joue désormais dans la cour des grands car elle figure parmi les 10 entreprises les plus influentes du monde. En 2012 HUAWEI sort ses premiers processeurs (KRIN). En 2013 HUAWEI lance alors une deuxième marque HONOR. Les deux marques ne font aucunes publicités traditionnelles et décident de vendre leur produit que via internet.

Les appareils HUAWEI disent-il définitivement adieu aux applications Facebook, Whatsapp et Instagram ?

Les relations entre les entreprises américaines et HUAWEI s’empirent de plus en plus depuis que Facebook décide de couper les ponts avec HUAWEI. Cette interdiction vise à stopper les préinstallassions des applications Facebook et les autres applications du groupe (WhatsApp, Instagram). Les smartphones HUAWEI sortis d’usine ne pourront plus proposer ces applications.

La Chine sanctionne les entreprises coupant les ponts avec HUAWEI

Les États-Unis essayent de couper l’herbe sous le pied de HUAWEI. L’administration de Trump cherche à créer des lois pour empêcher HUAWEI de s’installer aux États-Unis. La Chine souhaite contre-attaquer et menace de nombreux acteurs de la high-tech. Les menaces sont en direction des entreprises collaborant avec les américains dans le cadre du bannissement des entreprises chinoises. La Chine met la pression à certaines entreprises comme Microsoft, Dell et Samsung.Arm pour leur faire part des possibles sanctions si, elles coopèrent avec les États-Unis.

Inquiétude de Google sur l’interdiction d’Android pour les appareils HUAWEI

Google pense que l’interdiction d’Android pour les appareils HUAWEI est une menace car cela va les pousser à procéder à de l’espionnage industriel. Google n’aura plus l’œil et la mainmise sur les avancées technologiques de HUAWEI. Google essaye actuellement de convaincre les autorités américaines que cette interdiction est un danger pour la sécurité intérieure américaine. C’est la version hybride d’Android que craint Google. La version originale du processeur possède la protection Google Play Protect qui permet de protéger le smartphone en recherchant les potentiels éléments malveillants. La version hybride ne bénéficiera logiquement pas de cette protection. Les smartphones seront donc moins protégés ce qui représenterait un risque pour tout le monde. Tous ces évènements poussent HUAWEI à développer son propre processeur et pourraient concurrencer rapidement Android et donc Google. La firme chinoise ne serait plus dépendante de Google.

Une interdiction de 5G pour HUAWEI qui coûterait cher à l’Europe

L’Europe veut interdire à HUAWEI de fournir les équipements pour le déploiement de la 5G, mais cela risque de coûter cher. L’Europe a toutefois proposé un accord car cela aurait pu coûter cher à l’Europe 55 milliards d’euros de déficits. La Commission Européenne décide d’autoriser la firme chinoise à prendre part au projet de 5G mais veut un contrôle approfondi des actions du groupe.  Si l’Europe interdit la participation de HUAWEI, elle risque d’avoir du mal à progresser sur ce projet car les autres entreprises ont du mal à suivre.

Vous êtes un professionnel et souhaitez développer votre télécommunication en toute efficacité ? Retrouvez les meilleures offres en Solutions Télécom par Copwell.

Je demande mon devis

* Champs obligatoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *