L’informatique et le respect de l’environnement, une nécessitée


Nous sommes conscients qu’il est difficile de concevoir pourquoi et comment l’utilisation d’internet peut polluer en dehors du fait qu’il est nécessaire de recharger son ordinateur régulièrement. Les envois d’Email, le stockage des données en ligne (Cloud) ainsi que les requêtes sur un navigateur web ont des impacts environnementaux. C’est surtout le cas dans le traitement de données informatiques en masse, notamment dans les entreprises. Il existe différents rapports réalisés par des associations environnementales notamment Greenpeace mettent en avant que le secteur de l’informatique représente 7% de la consommation mondiale d’électricité. Le trafic internet mondial va tripler d’ici 2020, l’impact du réseau informatique sur l’environnement va accroître et va représenter une part encore plus importante dans la consommation d’électricité. Chaque citoyen et salarié d’entreprise peuvent éviter cette tendance en adoptant des gestes simples. Dans cet article, nous vous exposons 5 conseils à suivre pour réduire l’empreinte écologique. 

Supprimer les Emails stockés  

Les Emails que vous stockés dans votre boîte mails occupent beaucoup d’espace. C’est donc logiquement qu’ils dépensent beaucoup d’énergie, surtout si tous les internautes ne suppriment pas leurs vieux Emails sans intérêt. Il est donc important que tous les internautes, prennent le temps de supprimer les Emails vieux de parfois quelques années.  

Supprimer les newsletters que vous ne consultez plus  

Sur le même principe que la suppression des Emails, Vous désabonner des newsletters que vous ne consultez plus, permet une économie d’énergie et de stockage. Il est aujourd’hui facile de se désabonner des newletters en cliquant sur un simple bouton. Vous n’aurez plus qu’à suivre un lien pour confirmer le désabonnement. Des solutions de services permettent de se désabonner facilement comme Cleanfox. 

Faire le choix d’un moteur de recherche écologique

Depuis plusieurs années, les alternatives écologiques aux moteurs de recherches traditionnels se multiplient. Les moteurs de recherches écologiques et les moteurs de recherches traditionnels fonctionnent de la même manière, la différence est que les moteurs de recherches écologiques reversent 80% de leurs bénéfices dans un programme de reforestation ce qui permet la plantation d’arbres dans une douzaine de pays tels que le Pérou et la Tanzanie (Ecosia). 

Le moteur de recherche écologique français Lilo finance des projets environnementaux et sociaux en reversant 50% de leurs chiffres d’affaires. Les internautes choisissent eux-mêmes les projets dans lesquelles le moteur de recherche français doit s’engager. Chaque navigateur affirme ne pas collecter les données personnelles. 

L’utilisation d’un moteur de recherche n’est pas systématique  

L’utilisation d’un moteur de recherche dépense beaucoup d’énergie et pourtant leur utilisation n’est pas systématique. Certaines requêtes peuvent se faire sans passer par un moteur de recherche. Chaque site internet peut être mis dans les favoris. Vous pouvez y accéder directement en passant par les favoris. Cette solution est beaucoup moins énergivore. 

Les gestes écologiques pour l’impression   

Un geste qui n’est pas lié à l’utilisation d’internet mais qui permet de faire des économies d’énergie. Dans une entreprise, la quantité de documents imprimés est très importante. La solution pour réduire votre empreinte carbone, est de choisir un type de police d’écriture utilisant moins d’encres à l’impression. L’avantage d’être bardées de petits trous ne gênant pas la lecture tout en permettant de faire 30% d’économies d’encre. (EcoFont, Ryman eco). 

De petits gestes permettant de réduire l’empreinte de l’utilisation informatique. Si tout le monde adopte les gestes au quotidien, les effets seront encore plus importants.  

Je demande mon devis

* Champs obligatoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *