L’Allemagne ne veut pas de Microsoft Office dans ses écoles


Tout comme la Chine qui a décidé de bannir l’accès à des services de la société de Satya Nadella, l’Allemagne veut bannir Microsoft Office 365 de ses écoles. Dans les établissements scolaires de la région de Francfort-sur-le-Main, 3ème place financière de l’Union européenne, pôle économique majeur, les professeurs et étudiants/élèves ont reçu des directives leur disant de ne plus utiliser Microsoft Office 365. Selon les institutions locales en charge de la projection des données, l’utilisation de Microsoft Office 365 sera interdite. Cette interdiction a lieu en raison d’une peur face à la vulnérabilité à des fuites américaines si les utilisateurs laissent les services dans son paramétrage par défaut. 

Des risques pour les internautes ? 

La décision des autorités d’outre-Rhin intervient à la suite des discussions sur le sujet qui ont été lancées au sein du Hesse Office for Data Protection and Information Freedom. Les informations de télémétrie communiquées par les abonnés d’office 365 à Microsoft, c’est ce qui a inquiété les régulateurs. Les données que vous acceptez d’envoyer anonymement à un éditeur de logiciel, en échange de quoi, votre feedback sert à améliorer les services. 

Une enquête néerlandaise a révélé que des phrases écrites par les abonnés pouvant être envoyées à Redmond. Les limites imposées par le RGPD en Europe sont dépassées de loin. 

Quel avenir pour Microsoft Office 365 en Allemagne ?   

La société créée par Bill Gates et Paul Allen essaye d’apporter des solutions pour régler les problèmes. Ils ont déjà investi une grande somme d’argent pour installer un data center hébergé en Allemagne. Malheureusement pour eux, ça ne suffira pas à convaincre les autorités allemandes. En plus de ça, le nouveau local à fermé quelque temps après son ouverture. Il est difficile de concevoir que des jeunes étudiants soient suffisamment éclairés pour donner l’accord à un État connu pour surveiller les citoyens. Une grande perte pour Microsoft mais la firme américaine travaille sur des solutions alternatives. 

Je demande mon devis

* Champs obligatoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *